Bienvenue à Natsumero, monde parallèle pénitencier pour vous, délinquant.


Partagez|

Mister Natsumero n°1. [90%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sei Natsumero
• Fantôme de la ville •
avatar

Messages : 16

Localisation : On the moon~
Situation : Tu veux mourir ?

Race : Je suis un robot au coeur humain~



MessageSujet: Mister Natsumero n°1. [90%] Ven 1 Juin - 19:00







Sei



Natsumero



- Je suis un Aiigle -




Je suis partout, je vous surveille...



    LET'S TAKE A LOOK AT YOU ...
    • Nom :Natsumero
    • Prénom : Sei
    • Âge & date de naissance :...Data not found.
    • Orientation sexuelle :404 Error.
    • Race : Hybride (Humain Technologie) bref vous en serez plus dans l'histoire.
    • 5 mots qui te représente :






Caractère
Le Blanc, une bien jolie couleur n'est-ce pas ?
On l'assimile souvent à la pureté, l'innocence et d'autres notions toutes aussi futiles les unes que les autres, pourtant ceci n'est pas pris en compte lorsqu'on se penche sur le cas de Sei. Certainement à cause de son passé, le jeune homme qu'il est maintenant n'a rien de « gentil », il prend toujours les autres comme étant des êtres inférieurs, autant psychologiquement que sur l'échelle sociale, tout comme le fait son paternel, mais ça, il n'y est pas pour grand chose, ça n'est là qu'une banale histoire de conditionnement qu'il a subi dès le plus jeune âge. Une ordure n'est ce pas ? Vous savez, ce genre de personnage que l'on croise souvent dans les polars ou autres romans, son rôle serait sans nul doute celui de l'antagoniste riche et connu qui rejette les autres, car ils ne sont que d'humble déchet de la société.
De ce fait il prône la solitude, un chat errant solitaire et farouche que dire d'autre de lui. Il est constamment pris de multiples questionnements qu'ils soient métaphysiques ou non, le jeune homme pense toujours, ce qui lui permet de faire abstraction du monde dans lequel il est. Bien évidemment ceci n'est pas un avantage, les personnes autour de lui voient alors leur présence complètement effacées, il en va de même pour les obstacles, fort heureusement ce dernier ne ressent pas la douleur alors une voiture ou deux, une chute de quelques mètres,qu'est ce que cela peut faire ?
Pour les rares cas où il sera intéressé par votre cas, ne vous faites pas d'illusions, la discussion ne durera pas bien longtemps, non pas que Sei n'aime pas parler, mais cela le fatigue vite et puis qui voudrait parler avec quelqu'un de ce genre ? Il est vrai qu'il est détestable et détesté, il joue à la fois le rôle de bourreau et celui de victime. Pitoyable...
En parlant d'exception il y'en a, mais tellement peu. Tout d'abord ses amis, le jeune homme a une attitude qui se définit tout simplement en un mot ; l'élitisme. Pour eux il donnerait tout ce qu'il a, quitte à perdre sa fortune, sa vie qu'importe, à ses yeux un monde sans eux, sans elle, sa précieuse Eileen, tout cela serait bien monochrome. Ayant déjà goûté à cet enfer il préfère de loin l'éviter à nouveau. De ce fait s'il vous venait l'idée de vous en prendre à ces rares personnes qu'il affectionne le blanc qu'il abhorre de par ses vêtements et ses cheveux, virerait très vite au rouge cramoisi de votre sang, de ce côté là, il perd très vite son sang froid.
Cependant, outre le fait qu'il soit impulsif dans ces quelques moments, en général Sei est toujours assez calme, froid, bref une attitude de psychologue, ou de psychopathe va savoir



Physique
Le physique, il est vrai que de nos jours le premier jugement des personnes lorsqu'elles se rencontrent se fait par le biais de ce critère, le physique... Un jugement que Sei trouve totalement erroné, comment pourrait-on définir le caractère d'une personne à travers son physique ? Ou vous êtes très fort, ou votre imbécillité est incommensurable.
Puisqu'il faut passez par cette étape allons-y, voyez ce jeune homme d'un mètre quatre-vingt environ, il n'est pas bien gros, son teint est pâle ce qui lui vaut souvent la comparaison avec un spectre, mais vous savez quoi ? Votre avis il s'en contrefiche, les seules critiques qui pourraient éventuellement le blesser ne peuvent venir que d'Eileen, ou de ses connaissances proches, certainement pas d'inconnus croisés dans un coin de rue.
Lorsqu'il est de sorti Sei n'a pas une apparence dites « normales », le jeune homme a toujours son visage recouvert de son masque à gaz, non pas qu'il veuille ressembler à un monstre mais cela fait parti de ses « conventions », il en va de même pour son parapluie transparent qu'il tient toujours ouvert juste au dessus de sa tête et de ses gants ivoires. On dit que le blanc se marie avec toute la gamme chromatique, cette affirmation est vrai, le fantôme peut très bien mettre du bleu comme du vert en passant par du jaune, mais ça il ne le fait que chez lui. Hormis pour son écharpe jaune qu'il porte toujours à l'extérieur, mais si l'on regarde dans ses nombreuses armoires la plupart ne sont remplies que d'habits blancs, paradoxalement sa couleur préférée est l'ébène. Voilà donc le topo si vous le croisez dehors, mais la description n'a aucun intérêt car comme lui vous avez des yeux, vous êtes donc capable par vous même de voir ce qu'il porte en pantalon, en chaussures et cetera.
Le physique du jeune homme est donc partiel si vous ne faites que l'apercevoir, or quand il retire son masque le fantôme n'en est plus vraiment un, son visage est fin ses traits sont doux, malgré son teint toujours aussi pâle, il règne une certaine harmonie entre les cheveux aux multiples reflets gris toujours en bataille de ce dernier et ses deux iris rosâtres, non pas flashy, plutôt saumon ou pastel, une couleur peu commune mais agréable à regarder. Autre détail que vous ne pouvez voir lors d'une rencontre à l'extérieur, ses deux grains de beauté qu'il a en dessous de sa lèvre inférieur.
Vous voulez malgré tout en savoir plus sur lui physiquement parlant ? Et bien devenez son ami s'il ne vous tue pas avant parce que vous l'aurez énervé...



Histoire
« Si ces robots s'humanisaient, inversement les êtres humains se robotiseraient-ils ? »

Natsumero Sei, fils du chef de gouvernement, pour ceux qui pensent qu’être le fils d’une personnalité importante est « bien », ils se trompent sur toute la ligne. Depuis sa naissance Sei n’a jamais connu sa mère, il n’a pas de frère, de sœur, il n’a que sa richesse et son père. Des amis ? Encore moins, les seuls contacts qu’il a avec l’extérieur se font par le biais de ses instituteurs, de ses gardes du corps, et heureusement, d’internet qu’il ne tarda pas à découvrir très jeune.
Lorsqu’il était gamin le fait d’être constamment entouré de gens ne le dérangeait pas, au contraire il se sentait moins seul et ces quelques présences comblaient l’absence obligée de son père. Il grandissait dans une cage dorée où les restrictions abondaient, jamais il ne devait sortir sans être accompagné, il ne devait pas parler aux gens dehors et encore moins leurs délivrer son identité, ces deux consignes étaient jusque là banales dirons nous, mais d’autres plus étranges vinrent s’ajouter à la liste : ne jamais sortir sans son parapluie et encore moins sans son masque et ses gants. Du coup il ne sortait plus, le fait d’avoir une sensation lourde sur le visage était des plus désagréables, mais le pire pour le garçon de quelques années était qu’on ne lui expliquait pas la raison de toutes ces manœuvres. Le monde extérieur est donc si dangereux ? La seule fois où il l’avait demandé à son père la réponse fut simple, dehors ''il y’a des déchets…toi tu n’es pas un déchet donc tu dois te protéger de ce qui est impurs'', une vision fort défaitiste de la société en somme. Mais trop jeune il n’avait pas compris tout ce que signifiait cette phrase, lorsqu’il découvrit le regard acier de son père, Sei prit peur et n’osa même pas poser la question vis-à-vis de son accoutrement pénible qu’il devait mettre en sortant. Le chef de gouvernement nippon n’était pas de ceux avec qui on pouvait discuter calmement et il savait parfaitement ce qu’il risquait si résistance de sa part il lui opposait. Alors, il se tut et passa la quasi-totalité de son enfance dans l’ignorance et dans sa cage luxueuse.

A partir de ses dix ans l'enfant commençait à penser comme un adulte, quoi de plus normal après tout, l'éducation stricte qu'il recevait ne pouvait que le transformer au fur et à mesure en ce monstre économique qu'était son père. Dès qu'il prit conscience que son futur était tout tracé et qu'il n'avait aucune issue, Sei commença à éprouver des remords, en dix années d'existence il n'était jamais aller là ou bon lui semble, toujours encadré, toujours masqué, enfaite le garçon n'avait jamais profiter de sa vie. C'est durant cette période confuse qu'il commença à se procurer du matériel informatique, trop jeune ? C'était l'avis que donnaient ses professeurs particuliers qui désormais ne servaient plus, mais son père lui était ravi que son fils commence à naviguer sur la toile, plus on commence tôt mieux c'est.
Ainsi l'oisillon qu'il était devint un enfant beaucoup trop mature pour son âge, non pas qu'il en était fier mais intérieurement il développa un orgueil assez surdimensionné. Les années défilèrent comme le temps qui s'écoule dans un sablier, Sei ne voyait plus son père, enfaite il ne vit plus personne à partir du moment où il se confina dans sa luxueuse chambre, ses cours il les apprenait en autonomie, avec à sa disposition internet il avait là une mine de données illimitées. Très vite il se retrouva avec le niveau qu'a un élève à l'université, mais quel âge avait-il ?

Aussi longtemps que remonte ses souvenirs le blanc n'avait jamais fêter son anniversaire, d'ailleurs il ne connaissait même pas la date de celle-ci et puis à quoi bon de toute manière... qui aurait été là pour le fêter avec lui ? Sa personnalité se durcit encore et encore, désormais il avait complètement oublié comment sourire, dans son cerveau il n'y avait plus que des données sur l'économie du pays ainsi que des recherches personnelles, le lycéen s'était développé un intérêt pour l'astronomie et les arts, ces choses éphémères qui marque le passage d'une personne en ce monde, du moins seulement pour les œuvres. L'astronomie n'était qu'un de ses seuls « passe-temps », le soir il se posait et regardait du haut de son toit -lorsqu'il arrivait à déjouer l'attention de ses gardes- les nombreuses lumières qui scintillaient dans la pénombre, mais dès qu'il les voyait le réconfort de ce spectacle laissait vite place à un goût amer, elles ne sont rien dans l'espace, elles ne brillent pas, ce ne sont que des hypocrites ces constellations... Mais inexorablement il se devait de les observer dès qu'une occasion se présentaient.

Un soir alors qu'il sortait de la salle de bain il tomba nez à nez avec son père, étonnamment Sei failli ne pas reconnaître son géniteur, sa tête était devenue ridé, sa face était blême, toutes ces caractéristiques n'étaient là que le résultat du temps sur l'homme, mais ce qui l'interpella le plus c'est qu'il était devenue plus grand que cette personne qui l'effrayait tant étant jeune.
-Bonsoir Père... cela fait un certain temps que je ne vous ai pas vu,
-En effet...
Ces quelques mots, n'étaient rien, tout comme leur relation, le jeune homme ne le voyait même pas comme étant son père, à ses yeux il n'avait rien... Bref, il retourna à sa chambre et s'y enferma de nouveau, pendant des heures, des jours, des années...

« [14:56:23] Reika a rejoint le chat.
[14:58:24] Hiro a rejoint le chat.
[14:58:30] Hiro : Rei ! Bonjour ! Comment vas tu ?
[15:00:25] Reika : Hiroooo ! Je vais bien et tu sais quoi ? Je lui ai enfin parlé °v° ! Et toi comment vas ? :/
[15:01:25] Hiro : C'est vrai ? Je suis content pour toi alors (Tu vas pouvoir passer à l'étape suivante si tu vois ce que je veux dire haha) ! De mon côté je ne sais pas ces derniers temps je fais des rêves étranges... Et je me sens bizarre.
[15:01:32] Reika : O.O ! Tu veux m'en parler ?! Dis moi tout tu m'inquiètes D: !
[15:03:12] Bibari Rui a rejoint le chat.
[15:03:20] Bibari Rui : Helloooo ! Rei' Hiro' on vous voit souvent connecté dis donc !
[15:03:22] Hiro : c'est vrai, mais je dois y'aller sur ce.
[15:03:23] Hiro s'est déconnecté.
[15:03:30] Bibari Rui : (;°;) j'ai dis quelque chose de mal ?
[15:03:32] Reika : Mais nan il est juste crevé donc voilà ^°^ Alors ça va toi ? »

Voilà maintenant un certain temps que Sei naviguait sur ce genre de forum, il n'avait pas d'amis réels, seulement des connaissances virtuelles. Personne ne savait qu'il passait la quasi totalité de son temps à parler avec eux, et pour cause : il ne voyait plus personnes, les rares moment ou il sortait de sa demeure étaient parce qu'il était dans l'obligation d'être présent à des réunions, des soirées, bref là où s'y trouvait son père et les personnalités les plus importantes. Quel ennui...

Sei alors âgé de 16ans environ fit la connaissance de Eileen alias « Reika » sur le forum ou il était depuis maintenant plus d'un an, quel genre de forum ? Et bien un RPG, ainsi il vivait à travers son personnage, pouvant faire ce dont jamais il n'avait eu l'occasion de faire : sortir librement sans aucune restriction. « Hiro » était le pseudo qu'il avait prit, la raison qu'il avait donné était que le kanji de la fatigue était le même, alors le lycéen avait opté pour ça. Cependant l'utopie qu'il avait créer ne pouvait que s'estomper face à la réalité, il était l'héritier d'un gouverneur, Sei Natsumero... désormais son nom commençait à être évoquer sur le devant de la scène, les médias cherchaient la moindre information sur le jeune homme, devant chez lui une masse de photographe et de journalistes s'accumulaient jour après jour.
Sa vie n'était pas grand chose, il n'était lui même qu'un pion sur l'échiquier, attendant patiemment que le Roi tombe pour prendre sa place. Et vient s'ajouter à cela ses cauchemars, tout les soirs il savait qu'il allait encore se réveiller en plein milieu de la nuit, en sueurs, apeuré, souffrant, c'est très simple ils étaient toujours les mêmes, quoiqu'ils avaient une forte tendance à être de plus en plus douloureux, de quoi ? Et bien ses songes, le jeune homme se voyait dans une salle aussi blanche que ses cheveux et sentait son corps se dissoudre, il ne pouvait pas bouger mais observait la scène, ses bras, ses poumons, toutes les particules de son corps se désagrégeaient minutes par minutes, chaque instant était une torture insoutenable mais le pire devait être les sourires qu'il voyait sur les visages présent, mais qui étaient-ils? En cette nuit étoilée à souhait il hurla, se réveillant en sursaut il se cogna à son étagère qui se trouvait au dessus de son lit, le jeune homme tremblait comme un gamin, sentant encore cette douleur qui le prenait, il se recroquevilla sur lui même et attendit que cela passe, sa stupeur était devenue quotidienne. La solution qu'il avait trouvé était de ne plus dormir, certes cela n'était pas spécialement bon pour la santé, mais il préférait être amorphe plutôt que de souffrir, il se leva et alla jusqu'à son bureau ou il ouvrit son ordinateur, une icône clignotait sur la page d'accueil du forum,

« Coucou Hiro !
Dis...ça fait assez longtemps qu'on se parle et j'aimerais beaucoup te rencontrer... Tu sais que tu sois un Natsumero je m'en tape moi je veux juste qu'on passe du temps ensemble irl et qu'on s'amuse bien, par contre je n'en ai pas parlé aux autres j'voulais qu'on soit seulement nous deux ! Enfaite... Je sais que tu ne vas pas très bien en ce moment ;; donc euh... voilà..
Rei' qui te kick amicalement !
»

Ce message qu'il avait reçu dans sa boîte mail l'avait rendu extrêmement heureux, mais aussi très angoissé. Le lycéen savait parfaitement qu'il ne pourrait pas sortir dans être aperçu des personnes à l'extérieur, mais il voulait la rencontrer, il lui répondit donc avec joie mais lui expliqua que ce serait certainement très compliqué pour lui et que dès demain il demanderait.
- Père j'aimerais sortir demain, je...
- Non.
- Père je ne suis pas sortie depuis des années, j'aimerais me rendre sur la ville,
- Sei, si jamais tu te fais voir sais-tu ce qui se passera,
- Bien évidemment mais je refuse de restreindre encore plus mes quelques libertés à cause de divers ragots saugrenus et insensés.
- Hmm...Dans ce cas nous allons conclure un marché,
- Comment cela ?
- J'accepte que tu sortes mais en échange tu ne refuseras aucune de mes requêtes,
- Je ne comprends pas Père

La discussion resta en suspens, il observa son paternel croisé les bras et s'ébouriffer les cheveux...noirs...ses cheveux étaient jais, ils n'étaient plus blancs de vieillesse mais noirs de jeunesse ? Ce détail frappa le jeune homme de plein fouet, qu'était-il arriver à son « vieux » qui se tenait péniblement en face de lui, qui était cette personne qu'il avait appelé « Père » et qui semblait avoir une bonne trentaine d'année, Sei recula encore sous le choc, ses iris rosâtres étaient pétrifiées.
- Et bien mon fils qui y'a t'il ?
- Qui êtes vous ?
- Comment ?
- Vous n'êtes pas mon père...

[Silence ça pousse toujours]~

Mot de passe du règlement : J'aime tes rimes mon petit Murphy/Klauss/Baudelaire/Verlaine/Poulet/Bitch mais avant tout mon finger 8D Je valide ton mot de passe huhu !


Derriere l'ecran & Details

Prénom/Pseudo : Hiro~
Âge : Ha ha ha~ Oups vil Pedobear~
Comment as-tu trouvé le forum ?... Je me le demande~
Souhaites-tu que ton personnage participe au Destin Aléatoire ? Hmmm~ j'y réfléchirais~
Un dernier mot ? Eileen je t'aime u-u
Sei ou l'art de se tuer les yeux avec le Blanc de son avat' Owh yeah.

Veuillez par la suite, lire et approuver le règlement, et demander une habitation dans les demandes. [Aucunement besoin j'ai tout haha]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sei Natsumero
• Fantôme de la ville •
avatar

Messages : 16

Localisation : On the moon~
Situation : Tu veux mourir ?

Race : Je suis un robot au coeur humain~



MessageSujet: Re: Mister Natsumero n°1. [90%] Sam 16 Juin - 22:40

La fin de mon histoire arrivera après les épreuves de bac~ donc dans les zones du 25 Juin~
Désolé à EIleen qui me harcèle pour la suite mouhaha xD
A quoi sert ce message ? à rien~ à prévenir semble t-il~ et vu que le nombre de vue sur ma fiche augmente euhm voila °°


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen Galvin
Votre fucking fondatrice •
avatar

Messages : 134

Age : 28
Localisation : Toujours là où on ne l'attend pas.
Situation : Célibataire

Race : Chaman ( Faire exploser/bouger les objets )



MessageSujet: Re: Mister Natsumero n°1. [90%] Dim 17 Juin - 9:13





P'tit boulet va °_° ! Je rage de pas pouvoir te crier dessus pour te dire ' NAN ZE VEUX TON HISTOIRE ' ! x )
Tant pis, j'attendrais patiemment, mwéhéhé (a)









I don't feel enough for you to cry.

Spoiler:

I DON'T CARE BITCHES.

I HAVE MUSTACHE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://natsumero.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Mister Natsumero n°1. [90%]

Revenir en haut Aller en bas

Mister Natsumero n°1. [90%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Natsumero • » Welcome, little puppet. » ➢ Fais pas ton timide ! » Présentations en cours-